"Le corps pris au mot" (extrait)

"Le corps malade est traité par la médecine. Le corps du bien-être, par la panoplie que l'on nous propose pour l'assoupir. L'analyste, lui, entend l'autre voix du corps. La voix de l'enfance, la trace du trauma, la voix du symptôme. Et de fait, l'analyse est une expérience qui permet au "parlêtre" de se retrouver dans son corps, lorsqu'il a perdu son attache ou son mode d'emploi."

Hélène Bonnaud, psychanalyste ECF (École de la cause freudienne) et AMP (Association mondiale de psychanalyse) - in "Le corps pris au mot" éditions Navarin ; Le champ Freudien